11.6.12

Où s'arrête et commence le plagiat dans l'industrie des marques afros??




Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?

Je vais aborder un sujet hautement sensible qui fâche et ceci à bien des égards, il s'agit du plagiat dans l'industrie des marques afros!J'entends par marque afros, toute société utilisant principalement des tissus africains comme matières premières de ses collections.
De manière générale, le plagiat dans l'industrie de la mode et du textile a toujours été un sujet des plus épineux et incontournable.
Combien de fois n'a-t-on pas entendu dans les journaux, que telle grande marque de luxe intentait tel et tel procès pour contrefaçon à une consoeur, au motif de coupe, modèle et motifs trop ressemblants??
Combien de fois n'ai-je pas mis moi-même en lumière d'éventuelles ressemblances, voire inspiration d'une marque à l'autre? Vous me direz que c'est monnaie courante de toute façon, rien n'est réellement créé tout est revisité du passé.



Dans une industrie classique, un fois la chose portée sur la place publique à coup d'assignation en justice, il revient au plaignant de démontrer en tout point les ressemblances avérées avec le poduit litigieux. Généralement, les modéles, les dessins, les noms sont déposés à l'INPI (Institut national de la propriété intellectuel) le plaignant peut alors se prévaloir d'en être l'unique dépositaire.

Mais qu'en est-il dans l'industrie des marques afros? Dans cette industrie où la matière première, à savoir le wax (idem pour les autres tissus africains bien sûr) est en vente libre, où les marques sans le vouloir peuvent se retrouver à utiliser les mêmes motifs de tissus et pire sur les mêmes coupes? Où commence et s'arrête le plagiat dans ce type de marché lorsqu'on a ce cas?
Voir le même motif de pagne partout n'est pas un problème. Mais avoir en plus du même motif, exactement le même modèle de vêtement suffit-il à qualifier çà de plagiat? Dans une entreprise textile lambda ce serait Oui mais dans l'univers des marques afro, il est difficile de se prononcer, personne n'ayant le monopole ni des pagnes ni des modèles.



Robe longue en bogolan,Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?



Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?


Il est difficile de répondre donc à la question d'autant que la contrefaçon est surtout traquée en amont c'est à dire au niveau de la production du wax en lui-même et non dans le rendu final que peuvent en faire les créateurs.
Deuxièment, l'engouement actuel pour le wax et l'effet de mode qui en découle, jette un coup de projecteur sur ce tissu longtemps délaissé. Tout le monde s'y intéresse et veut les même tissus, les tissu best-sellers, les tissus qui font vendre...
Troisièment, l'industrie des marques afros était il y'a peu un marche de niche, il est aujourd'hui un marché à part entière, encore jeune certes, mais qui se contruit et s'agrandit. Du coup, cette question ne se pose pas encore vraiment comme un réel enjeu. Du moins c'est mon sentiment pour le marché français.


Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?

Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?


Même s'il est difficile de voir les contours possible d'un plagiat dans ce marché, il y'a selon moi 2 solutions possibles pour s'en affranchir :

1) Créer son propre tissu wax

2) Donner de la valeur Ajoutée à sa marque


1) Il est aujourd'hui possible de créer son propre tissu wax, cela veut dire créer soi-même ses propres motifs, choisir soi-même les couleurs du tissu etc... Le tissu créé peut être alors déposer à l'INPI et aucune autre marque ne peut s'en resservir aux fins de sa propre collection.

2) Le sujet de la contrefaçon, que ce soit crucial ou non aujoud'hui, soulève une fois de plus L'importance de créer une image et un univers à sa marque. Créer une qualité intrinsèque et reconnue à son produit qui ferait, qu'à tissu égal et coupe égale, le consommateur se tournerait davantage vers une marque plutôt qu'une autre. C'est un enjeu d'autant plus crucial que sur ce marché, trouver des produits équivalents, avec les mêmes motifs de tissus ou coupe va devenir monnaie courante, c'est même je pense l'une des particularités de ce marché... Car avec le succès vient l'imitation, l'inspiration et la contrefaçon pure et simple.

Conclusion à tout çà :
==> Proposer un produit en wax ne suffit plus, tout le monde le fait maintenant et envisage de le faire.
==> Proposer des prix abordables... de plus en plus d'entreprises le font....
==> Mais créer un univers propre à sa marque... çà se compte sur les doigt d'une main. Pour moi, en France le 1er de la classe est Eshe & Jalia sans consteste (Prochain Focus sur cette marque), à l'étranger Jewel By Lisa, Boxing Kitten et pleins d'autres (leurs marchés étant plus mature qu'en France.

Il ne suffit plus de créer de la valeur ajoutée issue de la production de l'entreprise, mais il faut pouvoir donner de la valeur ajoutée à sa marque, un plus non négligeable.


Même tissu, modèle différent. Et si çà avait été la même coupe?

14 commentaires:

  1. Hello,
    article intéressant!
    J'avoue que je ne comprends même pas pourquoi les gens se sentent obligés de "plagier", surtout quand ils prennent des charges
    Franchement, il y a tellement de motifs de pagne disponibles qu'il n'y a pas de quoi prendre le même pagne quoi! Après, on peut se dire que c un hasard..quand je vois le pagne utilisé par Ohema Oheme semblable à celui de Sika Designs.
    Après, tant que ce ne sont pas des marques équivalentes (ex: Etam vs Burberry), j'ai envie de dire c pas grave..

    RépondreSupprimer
  2. On retrouve les mêmes tissus (motifs) un peu partout. Alors je me demande vraiment si se retrouver avec un vêtement au même motif est vraiment du plagiat!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ce n'est pas du plagiat non plus. Mais lorsque tu trouve les mêmes motifs et les mêmes coupes, une entreprise textile lambda aujourd'hui assigne pour contrefaçon.
      Ce que j'essaie de dire dans l'article, c'est que dans cette industrie particulière qu'est l'habillement wax, à motif égal et tissu égal, c'est difficile voir limite impossible d'affirmer qu'il y'a plagiat, vu que personne n'a le monopole ni des pagnes ni des modéles...

      Supprimer
    2. A motif égal et modèle égale pardon.

      Supprimer
  3. Il n'est question que de motifs identiques, mais les modèles sont vraiment trés differents, pour moi non plus il ne s'agit pas de plagiat ! D'ailleur je trouve ca même interessant de voir ce que chqs créateur propose avec un même tissus, mais il est vrai qu'il existe une grande variété de wax, mais je pense que certains sont plus a la mode que d'autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui je suis d'accord avec toi. Les exemples que je montre concerne que des exemple de pagnes identiques et non d'exemples de plagiat. la question étant, "et si çà avait été exactement le même modèle de vêtement" est-ce qu'on aurait été en mesure de parler de plagiat?? j'en suis même pas sûre

      Supprimer
  4. J'aime bien tes suggestions c'est clair que ce serait vraiment un plus si une marque créait elle-même ses motifs plutôt que prendre un pagne lambda.
    Après je pense que pour éviter le plagiat il faut que les marques afro communiquent beaucoup plus sur leurs produits. Parcequ' au final tu as pu reconnaitre le plagiat parceque tu es une passionnée.

    RépondreSupprimer
  5. Au niveau des tissus, vu que très peu de stylistes ont les moyens d'avoir une exclusivité, c'est difficile de ne pas le retrouver ailleurs. Mais trop souvent, les similitudes vont au delà du tissus et du hasard (ça arrive aussi). Quand il semble y avoir "inspiration" ou désir de "faire penser à" en moins onéreux, ça craint... Ce qui est dommage, c'est qu'avec un peu d'effort, et même en créant les mêmes produits (robes, cols, jupes, etc.) chacun peut avoir un style bien à soi.

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de découvrir le blog et j'ai l'impression d'avoir vu cet article avec ces photos et le même titre mais sur un autre site .. Dommage, je ne me souviens plus lequel ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoiii sérieux?? Non mais j'hallucine!!! franchement si tu pouvais te souvenir du site en question çà m'arrangerait, tu peux pas savoir à quel point çà me soule!

      Supprimer
  7. bonjour,

    je vais bientôt moi aussi me lancer dans la confection et j'espère moi aussi ne pas faire du plagiat ou en être la victime ! mais cela n'est pas évident de ne pas prendre les mêmes tissus que quelqu'un d'autre qui se trouve à l'autre bout de la planète.
    Les wax les plus populaires sont souvent un peu partout donc ...je pense que seul les modèles sont intéressants à remarquer car cela permet à une même personne de s'octroyer le luxe d'avoir des articles différents dans le même tissu !! je trouve cela bien !!Et cela est tout à fait commercial et bénéfique pour les vendeurs comme pour les acheteurs ... la diversité des modèles pour un même tissu !! qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Oui oui je suis tout à fait d'accord avec vous. Dans un marché ou le tissu ne fait pas la différence, faut se démarquer à tout prix par les modèles proposés et la communication et présentation marketing!!

      Supprimer
  8. Article encore une fois juste et qui pose de très bonnes questions sur les problématiques rencontrés par nos jeunes créateurs qui négligent la protection de leur marque et la promotion de leur image... Il faut absolument prendre conscience de cette réalité et agir pour sensibiliser les créateurs et à les inciter à embaucher des personnes qualifiés, capables de gérer leur image de marque.. C'est le projet que j'ai actuellement..
    Merci pour cet article..

    Essi

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...