24.7.14

Tendance été 2014 : LES ESPADRILLES






Les beaux jours sont enfin revenus, la chaleur se fait pesante et c'est dans ces moment là, que l'on est bien content d'avoir ses petites espadrilles d'été aux pieds. 

L'espadrille est l'élément indispensable à avoir dans son sac à main cet été. Cette petite paire de chaussure facilement reconnaissable à sa semelle en corde de chanvre tressée et surmontée de toile est incontestablement la star de l'été.  Les espadrilles sont légères et confortables et plaisent aussi bien aux hommes qu'aux femmes, aux hipsters qu'aux fashionistas et aux vieux comme aux jeunes.

Il y'a encore peu, les espadrilles étaient synonyme de plage et de sable chaud. Aujourd'hui elles se portent fièrement sur le bitume parisien avec un short, une petite robe ou encore un pantacourt.

Voici ma sélection d'espadrilles tout en couleur et en imprimés : 

1- YVONNE KONE




PS : les puristes de l'espadrille vont me rétorquer que ces chaussures ne sont pas des espadrilles car il n'y a pas de corde de chanvre tressée en guise de semelle ... je sais, je sais!! mais elles sont vraiment trop belles, alors arbitrairement je le mets dans cette liste qui se veut avant tout estivale!

Prix : 133€


2 - OHEMA OHENE



Prix : 57€




3- ART OF SOULE



Prix : 39€



4 - SOLUDOS



Prix:  48$

23.7.14

THE BEACH BOYS - OKUN VS BANTU WAX





Lorsque l'on parle  maillot de bain, on ne pense pas assez aux hommes!  Alors j'ai essayé de dégoter pour vous chers messieurs, de quoi vous mettre sous la dent vous aussi!

Bon, on ne va pas se mentir, ma recherche a été plutôt rapide car l'offre pour homme est très restreinte. Je n'ai donc que 2 marques à vous présenter, mais pas des moindres car il s'agit d'OKUN d'un côté et de BANTU WAX de l'autre. Commençons par Okun (dont j'avais déjà parlé dans un article précédent ici). 

Generally speaking, when we talk about swimmsuit we barely think to men. So i tried to find for you guys, something to make you feel happy, beautiful and sexy on the beach too.

Well, i'm not going to lie to you, my search was rather fast because the offer for men is very restricted. Thus i have only 2 brands to present you, but it's 2 beautiful and qualitative brands with OKUN and BANTU WAX . Let's begin with Okun (I had already talked about it here)



Okun est une jeune marque créée par Bola Marquis en 2012, qui propose des maillots de bain exclusivement pour homme avec des motifs inspirés de l'Afrique. Les maillots sont réalisés avec une matière technique caractéristique des maillots de bain, ils ne sont donc pas en coton comme certains pourraient le penser. Quant à leur confection, jusqu'à présent ils étaient produits en Europe, mais depuis le mois de juillet Okun travaille sur une production basée en Afrique.
En termes de positionnement, Okun est une marque premium, avec des prix allant de 75 à 126€ le maillot. Ils sont distribués un peu partout dans le monde et il est par exemple possible de les shopper à Paris (Au Bon Marché), à Tokyo ou même à Abu Dabhi. Enfin, une partie des bénéfices réalisées par la marque est versée à 2 fondations (Dada Marquis Fondation et Ethiopian Education Fund) qui oeuvrent pour l'éducation.

Okun is a young brand created by Bola Marquis in 2012, which sells swimsuits for men only with inspired motives from Africa. The swimsuits are made with a charateristic technical material for swimsuits, so they are not in cotton as some people may think. Until now, all Okun products were produced in Europe but since July Okun works on a production based in Africa.

In terms of marketing segment, Okun is a premium brand with prices going from 75 to 126€. They are almost distributed everywhere, it(s possible for example to shop in Paris (Le Bon Marché), Tokyo or Abu Dabhi. At last, part of its profits are poured in 2 fondations devoted to Education in Africa.







De son côté, Bantu wax est une marque Sud africaine  de vêtements de plage pour hommes et femmes, née en 2008 et créée par la jeune designer Ethiopienne, Yodit Eklund
Bien plus qu'une simple marque de maillot de bain, c'est tout un lifestyle autour du surf que Yodit Eklund essaie d'insuffler via Bantu Wax. Car pour elle, L'afrique a une longue tradition du surf restée méconnue du grand public et qu'il faudrait valoriser.
Les maillots sont confectionnés en Afrique, seule l'impression des motifs sur la matière technique des maillots de bain est réalisée en Europe (Italie). La marque est principalement distribuée aux Etats-Unis dans des enseignes tels que Barneys ou  Opening Ceremony au Japon. De même qu'Okun, Bantu wax affiche un positionnement premium avec des prix allant de  66 à 92€ le maillot. La marque revendique une démarche écologique, durable et équitable dans sa chaîne de production en travaillant principalement avec la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie et l'Afrique du Sud. 

Cela étant posé, je ne sais pas si cela vous aide vraiment à choisir vers laquelle de ces deux marques vous vous laisseriez tenter? Car sur le papier et de manière objective, ces deux marques sont au TOP. Mais alors, comment faire osciller la balance d'un côté plutôt que de l'autre? Et c'est là que les outils marketing rentrent en jeu. De l'homme Okun à l'homme Bantu wax, duquel vous sentez-vous le plus proche?


Bantu Wax is a South African beachwear for men and women, created in 2008 by the young Ethiopian designer Yodit Eklund. More thant just a beachwear brand, it's a whole lifestyle around surf that Yodit Eklund tries to breathe through Bantu Wax. According to her, Africa has a long tradition of surfing remained unknown by the general public that needs to be valued.
All BAntu Wax products are made in Africa, only the print of the motive on the technical fabric is made in Europe (Italy). The brand in mainly distributed in the USA in shops like Barneys or Opening Ceremony in Japan. 
As well as Okun, Bantu Wax is a premium brand with prices going from 66 to 92€. The brand also claims an ecological, sustainable and fair initiative by working mainly in Africa (Ivory Coast, Ethiopia & South Africa).

Ok, now that you know the basic about each brand, i'm not sure wether it really helps you to know which one to choose if you had to. Because on the paper and from an objective point of view these two brands are amazing! So how to choose one from another? this is where the marketing tools are making their entry. From the Okun man to The Bantu Wax man, which one amid them are you feeling the closest?



Finalement, tout n'est qu'une question de cible et  de perception du message publicitaire.

L'homme Bantu wax semble être un homme plutôt jeune, sportif, libre et affranchi des conventions. Les visuels publicitaires n'hésitent pas à mettre cette esprit en avant en choisissant des modèles tatoués, cigarette à la main ou avec une planche de surf sous le coude.
A l'inverse L'homme Okun semble plus mûr, posé, mais qui sait prendre soin de lui, de son corps et sait également être un bon père de famille. Les visuels publicitaires "Dad & son" en sont un bon exemple!

Alors les mecs, vous êtes plus Okun ou Bantu wax? n'hésitez pas à nous faire part de votre retour d'expérience si vous êtes déjà adepte de l'une des deux marques!


Everything is only a matter of target and a matter of perception of the advertising message.

The Bantu wax man seems to be young, sportsman, a free mind with no conventions. The ad campaign do not hesitate to highlight this idea by choosing tattooed models, cigarette in the hand or with a surfboard under the elbow.
On the contrary, The OKun man seems more mature, calm, but who knows how to take care of him, his body and also knows how to be a good father. The advertising pictures "Dad & son are a good example.

So, tell me guys are you more Okun or Bantu Wax? Do not hesitate to share your feedback if you have already bought a swimsuit with them.


www.bantuwax.com
www.okunbeachwear.com

22.7.14

VLISCO AD CAMPAIGN (JULY) - FANTASIA



Vlisco vient de sortir sa nouvelle collection nommée "Fantasia"!  Des visuels toujours aussi bien léchés, des couleurs très pétantes, des motifs géométriques et psychédéliques, il y'en a vraiment pour tous les goûts. Ce lookbook va faire le bonheur de ceux qui adorent le mix&match, c'est-à dire le mélange d'imprimés dans tous les sens avec des couleurs et motifs qui n'ont rien à voir. En tout cas, c'est le parti pris de Vlisco, pour mettre en exergue le thème de cette campagne publicitaire, à savoir "Osez la différence" "se faire remarquer".

Néanmoins, on sent bien qu'il s'agit d'une collection estivale : 
- primo à cause de la direction artistique choisie pour les visuels 
- secondo à cause des tissus eux-mêmes.

Les visuels de la campagne Fantasia sont beaux, il n'y a rien à redire à cela, mais ils n'ont pas le niveau des visuels auxquels Vlisco nous a habitué avec ses trois précédentes collections ( Bloom, Celebrate et hero). Ils leur manquent ce supplément d'âme caractéristique pourtant des campagnes Vlisco, qui vous envoient dans une autre dimension, dans le monde du rêve, de la féérie et de la magie. Pour la campagne Celebrate, c'était la première fois qu'ils faisaient appel à un dessinateur pour rajouter des illustrations sur les photos, c'était pour moi l'une des campagnes les plus visuelles et créatives que Vlisco ait réalisé dans l'année.

Vlisco has just launched its new collection called "Fantasia"! The visuals are always as beautiful as usual, very bright colors, geometrical and psychedelic patterns, there is really for all the tastes. This lookbook is going to make the happiness of those who adore the mix & match, by mixing different printed matters in all direction with colors and patterns which have nothing to do. In any case, it's the bias Vlisco has chosen to highlight the theme of this ad campaign "Dare the difference" "make a statement".

Nevertheless one can feel that it's a summer collection.
- primo, because of the art direction chosen for the pictures
- secundo because of the wax fabrics itself.

The campaign's pictures are beautiful, there is nothing to add or even deny, but they don't have the same level of what Vlisco used to accustom us with its previous three collections (Bloom, Hero and Celebrate). They miss them this supplement of soul, the magic, the enchantment dimension.
As for an example, for the "Celebrate" Collection, it was the first time Vlisco appealed to a drawer to add illustrations on the campaign pictures. It was for me one of the most visual and most creative campaign Vlisco realized in the year.



Ensuite, peut-on réellement parler de nouvelle collection? Ce terme me semble abusif, car je n'y vois surtout que la réédition d'anciens pagnes, je dirais même de classiques de Vlisco, qui ont notamment eu leur heure de gloire en Côte d'Ivoire. Même dans les coupes proposées, on peut y voir une reprise d'un modèle phare de la collection "Hero", le modèle Myriam Makeba. 

En effet, pour "Hero", Vlisco avait fait appel au designer Harvey Bouterse pour la direction artistique et ce dernier avait choisi Myriam Makeba comme héroïne et icône inspirante pour réaliser l'une des robes de la collection. Il avait choisi la robe que Myriam Makeba portait pour l'une de ses apparitions télévisées les plus marquantes à l'époque.

Then, can we really speak about a new collection? This term seems to me excessive, because i see especially only the re-edition of former fabrics, i would even say classics of Vlisco, which had their hour of Glory in Ivory Coast. Even in the proposed cuttings, we can see a resumption of a key model of the "Hero" Collection.

Indeed, for "Hero", Vlisco had called on the designer Harvey Bouterse and this latter had chosen Myriam Makeba as his hero and inspiring icon to make one of the dress of the collection. He has chosen the dress Myriam Makeba wore during one of her most striking broadcast appearance at the time.


On left/à gauche : "Hero" campaign on right/à droite : "Fantasia" campaign

Cela étant dit, la vraie nouveauté de cette campagne, selon moi, c'est le noir et blanc. C'est bien la première fois que je vois un tissu wax de chez Vlisco édité en noir et blanc (hormis les pagnes qui reprennent les motifs traditionnels du pagne kente ou kita). Ce n'est peut-être pas la première fois que Vlisco le fait, mais si je ne me trompe, c'est la première fois que je les vois dans une campagne publicitaire.

En bref, tout çà pour dire que l'été est passée par là !! Du coup, j'attends avec impatience la prochaine campagne publicitaire (en octobre), qui sera d'un calibre plus élevé en termes de créativité... une campagne où le seul mot qui pourra sortir de ma bouche sera : WAHOU.

Nevertheless, the real novelty with this ad campaign, according to me, it's the use of black and white.
It's the first time i see a Vlisco ax fabric in black and white (except the fabrics which have the traditional patterns of kente or kita). It's not maybe the first time that Vlisco made it, but if i do not make a mistake, it's the first time i see it in an ad campaign.

In short, just to say that summer went that way. So i'm looking forward seeing the next ad campaign (in october), which will be of a higher level in terms of creativity, when the only word which could go out of my mouth will be : WOW.










21.7.14

ROOM SERVICE - ALTA ROMA X ITC ETHICAL FASHION INITIATIVE

Credit : Luca Sentorinno


Room Service est un projet développé par Simonetta Gianfelici pour l'alta Roma depuis 6 ans maintenant. Cet événement permet de rassembler dans un lieu unique de multiples talents, qui manient avec art le savoir-faire italien avec une vision jeune et moderne.

Chose nouvelle, cette année Room Service et l'ITC Ethical Fashion Initiative ont fait équipe pour proposer à la découverte le savoir-faire des 3 designers ghanéennes que sont Aisha Obuobi de  Christie Brown, Afua Dabanka de Mo Saïque et Anita Quansah de la  marque du même nom. L'initiative est d'autant plus intéressante que cela permet de renforcer la démarche de l'ITC Ethical fashion initiative en apportant des opportunités de débouchées et business. Car selon moi, ce type d'événement mode que fut "Beat Of Africa" ne peut être efficace que si les 3 M sont réunis, à savoir : 

Media pour la visibilité
Money pour les opportunités de business
Manifestation pour l'aspect show et spectacle.

Room Service is a project developed by Simonetta Gianfelici since 6 years now for Alta Roma. This event allows to collect in an unique place several talents, who handle artistically the Italian know-how with a young and modern vision.
Big news, this year Room Service and ITC Ethical Fashion Initiative Teamed up to propose the discovery of the African Know-how with 3 Designers from Ghana : Aisha Obuobi with  Christie Brown, Afua Dabanka with Mo Saïque and Anita Quansah of the brand of the same name. The initiative is all the more interesting as it allows to strengthen the object of ITC thical Fashion Initiative by bringing business opportunities. This is a huge step, because according to me, this type of fashion event  like "Beat Of Africa" could be very effective and successful only if it gathers the 3 M, that is to say : 

Media for visibility
Money for business opportunities
Manifestation for the entertainment




C'est donc en fin de journée, que je me suis présentée aux portes du Marriot Grand Hotel Flora de Rome pour aller à la rencontre de ces 3 designers ghanéennes. 
Après avoir gravi un long escalier, j'arrive dans une chambre réservée pour l'occasion et transformée en showroom. 

It's at the end of the day i appeared near the Marriot Grand Hotel Flora of Rome, to go to meet these 3 Ghanaian designers.
Having climbed a long stair, i arrived in a room transformed for this occasion into a showroom. 




Le lieu était cosy, ni trop grand ni trop petit, parfait pour rencontrer et échanger avec chacun des designers présents. J'ai pu y découvrir les magnifiques bijoux d'Anita Quansah, une véritable orfèvre de la perle, dont les créations faites mains sont époustouflantes. J'ai eu énormément de coup de coeur sur certaines pièces de la marque Christie Brown, une marque toujours dans l'élégance et le chic. De même, il y'avait de très beaux escarpins Mo Saïque et nu-pieds Monaa.

Franchement comment ne pas céder à l'appel du portefeuille? Je me suis achetée deux pièces Christie Brown, que je vous montrerai lors d'un prochain post. C'était marrant, j'était comme une gamine trop fière de repartir avec son petit sac estampillé Christie Brown, vous savez le même effet que certaines peuvent avoir après l'acquisition d'un sac Louis Vuitton (comparaison très intéressante). Ma conviction est qu'il faut valoriser nos belles marques africaines et cela commence également par la consommation.

The place was cosy, neither too big nor too small, just perfect to meet and talk with each designers. I was able to discover Anita Quansah'sbeautiful jewels, she's a real silversmith of the pearl!!
I had huge crushes for some pieces of Christie Brown collection, this brand is always in the elegance and chic mantra. There was also very beautiful shoes and sandals by Mo Saïque and Monaa.

Honestly, how not to to give in to the appeal of the wallet? I bought for myself 2 Christie Brown pieces, i'll show you next time. It was funny, i was like a kid so proud with my stamped bag Christie Brown. You know the same effect as some people can feel after the buying of a Louis Vuitton bag. interesting comparison lol.
My conviction is that it's necessary to value our beautiful African brands and it also begins with the consumption.


Credit : Luca Sentorinno



Credit : Luca Sentorinno







Aïsha, Afua & I

Aïsha & Afua



"BEAT OF AFRICA" - ALTA ROMA X ITC ETHICAL FASHION INITIATIVE ... le bilan




On est mercredi matin. Excitée toute la veille au soir, je n'ai pu dormir que quelques heures tellement j'avais hâte d'assister à Beat of Africa organisé par l'Alta Roma et l'ITC Ethical Fashion Initiative.
Un très bon ami à moi, a eu la gentillesse de me déposer à l'aéroport  pour le premier vol du matin vers 6h! Quelques heures plus tard, me voila à Rome, devant l'église S. Spirito, lieu choisi pour cette 4ème collaboration entre l'Alta Roma et l'ITC Ethical fashion Initiative.

L'Ethical Fashion initiative est un programme de l'Onu charger de relier le monde de la mode avec des petits artisans composés majoritairement de femmes d'Afrique de l'Est et de l'Ouest, dans une démarche de développement économique, durable et éthique. Leur célèbre slogan résume totalement l'objet de leur mission : "Not Charity, Just work". L'Ethical Fashion initiative dispose d'infrastructures  non loin de Nairobi, Accra ou encore Ouagadougou pour permettre à ces artisans  de se retrouver sur la chaîne de production de grandes marques de luxes occidentales et de produire pour elles des objets hautement qualitatives. On retrouve Vivienne Westwood, Stella Mccartney ou encore Stella jean comme parties prenantes de cette démarche, intégrée dans leur chaîne de valeur. Stella Jean Par exemple, utilisent  pour ses collections du tissu réalisés main par des femmes du Burkina Faso, des accessoires réalisés au Mali et des bijoux en Haiti. 



La collaboration entre l'Alta Roma et l'ITC Ethical Fashion Iniative, permet de rajouter une caisse de résonance supplémentaire et de mettre en avant une sélection de designers Africains  de talent sur la scène internationale. Cette année la liste était composée de Duaba Serwa (Ghana), Mina Evans (Ghana) , Lisa Folawiyo (Nigeria) et en guest Stella Jean. Autant vous dire la crème de la crème des marques africaines de luxe, avec une réelle stature internationale. Moi qui suis  totalement fan de ces marques, quand j'ai vu la liste, je n'avais qu'une hâte c'était d'y être.

Je m'avance donc dans cette église où tout le monde est accueilli, impressionnée par les fresques qui trônent au plafond. Je ne le sais pas encore mais nous sommes seulement à 200 mètres du Vatican. Une hôtesse vient me chercher pour me placer au deuxième rang de ce défilé plus qu'attendu.
En face de moi, je crois reconnaître la soeur de Stella Jean et à mes côtés d'une part un officiel du gouvernement suisse et de l'autre la famille de Duaba Serwa, venue assister au spectacle.

La lumière s'éteins, le spectacle commence.  Et là je m'en prends plein les mirettes avec tous ces designers sans exception!! Les flashs crépitent, la musique donne le rythme de ce show incroyable et on rentre dans la magie de la mode avec de belles émotions, de belles couleurs... bref un joli rêve éveillé.

Duaba Serwa
Mina Evans
Stella Jean
Stella Jean





Le spectacle est fini ... déjà? me dis-je. C'était magnifique, mais comme toutes les bonnes choses cela a une fin. Je vois Kukua, la bloggeuse d'African Print in Fashion et vais la saluer. Elle me reconnait, on discute, on rigole et au final on passera tout le séjour ensemble.
On file côté backstage pour saluer les designers et les féliciter. Je m'arrête du côté de Stella Jean, elle est sollicitée par tellement de monde, mais lorsque je capte son regard j'en profite pour lui parler, lui dire tout le bien que je pense de son travail. Et ö surprise elle me parle en français, me dis de la tutoyer, elle est si avenante et gentille j'en perds mon latin. 

Pour en revenir à l'événement "Beat of Africa", c'était vraiment excellent à tous les niveaux. Non seulement il y'avait la crème de la crème des Designers africains mais également la crème de la crème de ceux qui font avancer cette mode et qui en parlent. A commencer par Suzie Menkès,  rédactrice mode chez Vogue, Omoyemi Akerele fondatrice de Style House files une agence chargée du rayonnement de la mode nigéria dans le monde et du Lagos Fashion week, Afua Rida styliste renommée de House of Cramer, Zara Okpara consultante mode et fameuse PR de la marque Jewel by Lisa, Kukua du blog African prints in fashion etc... Forcément quand vous voyez toutes ces jeunes femmes, entrepreneures pour la plupart, et que vous connaissez leur impact sur ce qui se passe dans la mode Africaine actuellement, il est évident qu'il faut aller leur parler, car c'est un espace de partage rare. C'est ce que j'ai fait et j'ai adoré l'accessibilité dont tout le monde a fait preuve et c'était très agréable d'être entourée de semblables qui partagent cette même conviction que vous sur la mode africaine et sur les challenges qu'il faut relever et surtout qui vous donnent cette inspiration et force pour réaliser des choses.



Stella Jean & Suzie Menkès
Rosario Dawson & Abrima
Zara Okpara & Omoyomi Akerele
La soeur de Stella Jean / Stella jean's sister

"On est des soeurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux"


On se connaissait via nos blogs respectifs et on avait déjà échangés par mail, mais c'était bien la première fois que je rencontrais Kukua en vrai. Le courant est tellement bien passé qu'on est resté tout le séjour ensemble. Elle est drôle et super sympa cette fille!! Je dois dire que c'était très agréable de discuter sur nos sujets de prédilections en long, en large et en travers sans risquer d'ennuyer l'autre lol. 

Le soir-même nous étions invitées Kukua et moi-même à prendre part aux festivités de l'anniversaire de Stella Jean. Perchée sur une colline, nous étions sur le rooftop  d'une villa dans une ambiance "flower power" très intimiste. Entourée de son mari et de sa soeur, Stella Jean était juste magnifique dans sa longue robe noire bustier. J'ai pu prendre le temps de discuter avec Rosario Dawson et  Abrima Erwiah de leur projet "Studio one eighty nine", dont j'aurais l'occasion de vous reparler et de découvrir d'autres interlocuteurs croisés le matin- même au défilé.

Un bel évènement, de belles rencontres et du partage c'est ce que je retiendrais de Beat of Africa by Alta Roma X ITC Ethical Fashion Initiative.


Kukua

Blue vs pink
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...