23.4.15

MAISON CHATEAU ROUGE, Le label qui veut redorer l'image de Château Rouge


Après le buzz créé sur les réseaux sociaux en janvier, c'est officiel MAISON CHATEAU ROUGE lance son site et e-shop le 04 mai 2015. 

Enfin!! Je pense que c'est le mot adéquat lorsque l'on parle de Maison Château Rouge. Comme vous, j'étais tombée sous le charme des visuels et tops de cette marque, qui se faisait pourtant toute discrète, malgré le buzz généré autour d'elle.
L'annonce de son lancement officiel le 04 mai risque donc de faire des heureuses, compte tenu du nombre incroyable de demande d'infos que j'ai reçu, suite à la publication de l'une de leur photo sur les réseaux sociaux du blog. Alors ne perdons pas de temps, je vous dit tout!!

Derrière Maison Château Rouge, il y'a deux frères : Youssouf et Mamadou FofanaC'est Youssouf que j'ai la chance de rencontrer dans un petit Starbucks, du côté de Saint Lazare. Sous son air timide et réservé se cache en fait un jeune homme volontaire, avec des convictions et une sensibilité artistique très forte.



Lorsque je discute avec Youssouf, je comprends très vite que Maison Château Rouge n'est pas juste une énième marque aux jolis design, utilisant du wax ... non c'est bien plus que cela. Pour bien comprendre, il faut retourner au tout début de l'histoire. 
Maison Château Rouge est avant tout un label, s'inscrivant dans un projet social appelé Les oiseaux Migrateurs, créé en 2014 par Youssouf et son frère. Ce projet social met L'Afrique au coeur de ses préoccupations car l'objectif est  "d'être un acteur d'une Afrique responsable et entreprenante et ceci quelque soit l'endroit d'où l'on vient", m'explique Youssouf. 

Avec ses tops estampillés "Château Rouge", Youssouf et Mamadou entendent redorer l'image du quartier africain le plus célèbre de Paris. Pour les non Parisiens, Château Rouge se situe dans le 18ème arrondissement et est considéré comme une petite "little Africa", par le fait qu'on y trouve une concentration de commerces et boutiques proposant des produits (épices, fruits tropicaux,légumes) provenant d'Afrique. L'endroit est connu pour être très animé, avec une forte population immigrée et pour ses boutiques de wax, musique africaine ou salons de coiffure. Cela étant dit, Château rouge a toujours souffert d'une piètre image. Une image si négative que cela en est devenu un lieu commun, ancré dans l'imaginaire collectif.
Et si finalement, tout n'était qu'une question de perspective? Avec son esprit "streetwear" et minimaliste, Les frères Fofana rendent hommage à l'un des lieux les plus emblématique de Paris, qui exprime pour eux d'abord le mélange des cultures et  surtout le vivre ensemble.

Le lookbook de cette première collection capsule est épuré, avec ce grain si particulier que j'adore et shooté bien évidemment à Château Rouge. De même, les tissus wax utilisés proviennent également de commerçants du quartier.
Plus qu'un concept, c'est tout un état d'esprit dont il s'agit avec Maison Chateau Rouge. 







Lorsque Youssouf m'explique, que lui et son frère ont fait le choix de présenter pour la première fois cette collection capsule lors de l'événement "Le Maquis", qu'ils ont organisé dans une friche du 18ème arrondissement, je me dis "mais ils ont vraiment tout compris!!"
C'est intelligent, cohérent et beau... bref je suis conquise!! Vivement le 04 mai!






Credits  : Maison Château Rouge

Site :
www.maison-chateaurouge.com

Réseaux sociaux :
Facebook page
Instagram account

22.4.15

KEUR, LA BOUTIQUE DE DECO AFRICAINE A CONNAITRE (PARIS)



Hey,
J'ai un énorme coup de coeur à partager avec vous!! Il s'agit de la boutique KEUR.
Une boutique qui porte d'ailleurs très bien son nom, car c'est avec un grand coeur et un joli sourire que j'ai été accueillie par Alfi Brun, la maîtresse des lieux et son fils Samori.
Cette jolie sénégalaise a quitté son Dakar natal en 2001, pour déposer ses bagages et tenter sa chance sur le sol parisien. Après quelques années dans le monde du prêt-à-porter, Alfi décide fin décembre 2013 de se lancer dans le monde de l'entrepreneuriat en ouvrant sa boutique.

Située en plein coeur de Paris, dans une rue toute en pente du côté de Pigalle, la vitrine de sa boutique ne laisse pas indifférent. Bien au contraire, elle vous invite au voyage et vous donne une envie impérieuse de rentrer à l'intérieur de.. (son coeur) Keur.
la boutique  Keur propose des objets et accessoires de décoration pour la maison, en provenance direct du Sénégal. Vous y trouverez des poufs, chaises, coussins, des vanneries ainsi que des bijoux.
Je vous invite vivement à y faire un tour, si vous êtes à Paris ou en région parisienne. En attendant, je vous laisse découvrir les photos de la boutique et le lookbook. (L'adresse et les contacts de la boutique sont en fin d'article).

PS: Merci au petit Samori pour la visite guidée!!









Lookbook réalisé par Paris Telex : 







Adresse : 
Keur,
39 rue de Pigalle (ou Jean-Baptiste)
75009 Paris.

Réseaux sociaux : 

Site :
http://keuraccessoiresmaison.tumblr.com


19.4.15

PIKOLINOS - COLLECTION MASSAÏ




Le soleil est enfin là, c'est le moment de prendre soins de vos petits petons! C'est pas négociable mesdemoiselles, surtout lorsque l'on se risque à porter des chaussures ouvertes. Et oui ça ne pardonne pas ! En parlant de chaussures, voici mon petit coup de coeur de la semaine : la collection Massaï de PIKOLINOS.

Pikolinos est une marque espagnole de chaussures et accessoires, qui travaille principalement le cuir. La marque revendique un cuir naturel, traité avec des colorants végétaux et des colles à eaux sans composants toxiques. Depuis 2009, Pikolinos collabore avec des artisans kenyans pour réaliser chaque année une collection de chaussures, dont l'intégralité des bénéfices générées est reversée à la fondation de Pikolinos, afin de réaliser des projets auprès de la réserve nationale des Massaï Mara au Kenya.

J'ai toujours été attirée par la culture Massaï, mais depuis mon voyage en Tanzanie il y'a quelques mois, j'en suis carrément amoureuse. J'aime tout particulièrement leur talent dans l'art de la perle, un savoir-faire se transmettant de femmes en femmes et de génération en génération. J'aurais adoré avoir plus de temps pour apprendre lors de mon séjour... qui sait une prochaine fois! En attendant, je vous laisse jeter un coup d'oeil à cette collection tout en cuir et perles.









15.4.15

NASH PRINTS IT - Spring Summer 15



Hey, il vient tout juste de sortir du four, tout chaud tout beau, il s'agit de la nouvelle collection SS 15 de NASH PRINTS IT.
Nash Prints it n'est pas une inconnue au bataillon ici, puisque je vous parlais déjà de la marque de Shade Affogbolo (aka La petite Shade) ici et ici.
Pour rappel, la marque, basée à Paris et produite au Bénin, est à l'initiative de Shade et Naffi Affogbolo. Une collaboration mère-fille qui a l'air de porter ses fruits et qui sait surtout se renouveler.

Cette nouvelle collection se veut plus complète que les précédentes, avec des robes, des pantalons et les fameuses chemises, par lesquelles la marque s'est fait connaître. Shade et Naffi Affogbolo continuent tranquillement leur bout de chemin et apportent une réelle nouveauté avec la mise en place de la ligne "By Nafi", qui propose des kimonos/peignoirs/robes de chambre. C'est clairement mon coup de coeur de cette collection!!












13.4.15

HISTOIRE DES NANA-BENZ : entre émancipation, business et influence.



Riches, puissantes et influentes, les Nana-Benz impressionnent et nourrissent bien des fantasmes et mythes. Pionnières dans le commerce d'achat-vente de pagnes wax au Togo, ces femmes ont contribué au développement économique de la région Ouest-africaine, en créant tout un éco-système complexe et lucratif tourné vers le business du pagne.  "Nana-Benz, Parcours de vie" écrit par Dalé Hélène Labitey, enseignante-chercheur à l'université Gaston Berger au Sénégal, fait parti de ses ouvrages indispensables à connaître, pour bien comprendre l'émergence de ces femmes et prendre la pleine mesure de leur impact économique, politique et international.

J'ai découvert le livre "Nana-Benz, Parcours de vie" de Dalé Hélène Labitey, grâce à Ivy du blog Journal d'un Pigeon voyageur, qui a eu la gentillesse de me le prêter. 
Ce livre se présente sous la forme d'une galerie de portraits et biographies de célèbres et non moins célèbres Nana Benz. L'auteur y dresse dans le menu détail les portraits de ces femmes étonnantes, de leur origine et contexte familial à leur parcours scolaire et entrée dans le négoce du pagne. Mettre des noms et des visages sur un label aussi décrié que célébré que l'expression"nana Benz", est une démarche qui apporte un vrai plus et surtout un nouvel éclairage, en termes de connaissances socio-historiques et politiques.



Bien qu'elles connurent leurs heures de gloire entre 1960 et 1980, le début du commerce des Nana Benz démarre bien plus tôt, à partir des années 30. A l'époque, le Togo subit les effets de la colonisation et de par son statut de "paradis fiscal" (suite à une baisse des droits de douanes) plusieurs maisons de commerces (française, allemande et britannique) viennent s'installer dans sa capitale. C'est avec ses dernières que les Nana-Benz vont travailler, en achetant des tissus provenant principalement d'Hollande et d'Angleterre, pour les revendre à la population locale et internationale. En redoutables femmes d'affaires, les nana Benz vont tisser des vraies relations commerciales, négocier des contrats d'exclusivité avec leurs fournisseurs, développer un commerce international avec les autres pays Ouest-africains et dessiner même certains motifs stars de certains pagnes. Le business est si lucratif, que ces femmes n'ayant pour la plupart pas fait de longues études, deviennent les femmes les plus riches du Togo, seules à avoir les moyens de s'acheter les fameuses mercedes benz... "On n'est pas Nana Benz sans posséder de Mercedes Benz" rappelle Edem Kodjo, cité en témoignage dans le livre. 

Pionnières dans l'entrepreunariat au féminin, bien plus que de simples commerçantes, c'est tout un empire familial que les Nana Benz ont construit.
Elles voyagent aussi bien en Europe pour visiter les usines textiles, qu'en Asie ou dans la sous-région. Pro-actives et organisées , les nana benz étendent leur influence également dans la sphère politique. L'anecdote est connue de tous : les  Nana Benz prêtaient leur mercedes Benz au gouvernement lorsque des délégations étrangères étaient conviées au pays. Mais bien plus que cela, elles créent l'association professionnelle des revendeuses de tissus, financent des partis politiques, influent sur les décisions politiques et ont même contribué et soutenu l'accès à l'indépendance du Togo.


Ce livre est une vraie mine d'or en termes d'informations. Il est à la la frontière entre le livre hommage et socio-historique. Le travail de recherche consacré à l'ouvrage y est considérable, tant les données sont riches et détaillées. 

On a tendance à l'oublier au profit du sulfureux et clinquant, mais les Nana Benz sont de véritables icônes et constituent en soi, les premiers rôles-modèles féminins, en termes d'ambition et d'entrepreneuriat, pour les petites filles africaines des années 30 à 80. 

Je vous le conseille vivement, vous y apprendrez énormément de choses intéressantes. Le seul hic, c'est que le livre est pratiquement introuvable... Si vous savez comment s'en procurer un, n'hésitez pas à partager l'info en commentaire.

Auteur : Dalé Hélène Labitey
Editions : Graines de pensées
Parution : Avril 2014

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...