26.5.15

MEET THE COOL KIDS ... FROM ABIDJAN : LOZA MALEOMBHO





Cela fait un bon bout de temps que je suis le travail de Loza Maléombho. Elle fait clairement partie de ses designers dont j'aime la personnalité, l'approche, l'esthétisme et le fait qu'elle apporte une vision nouvelle de la mode africaine contemporaine.
Vu d'Internet, cette jeune ivoirienne a ce petit je ne sais quoi de fascinant, énigmatique et si inspirée. En vrai, elle reste égale à elle-même, avec une vraie simplicité et décontraction, qui vous mettent de suite à l'aise. Sans parler de ce petit mélange d'accent ivoirien et anglais lorsqu'elle parle français, qui est so cute! 
J'ai rencontré Loza à Genève, il y'a quelques semaines, mais c'est sur Paris lors du pop-up store Moonlook, que nous nous sommes revues pour réaliser cette interview. So let's meet this cool Kid!



Peux-tu te présenter en quelques mots?
Je m'appelle Loza Maleombho, j'ai 30 ans et je vis à Abidjan. Dans la vie je suis styliste-modéliste et je crée des vêtements  et des accessoires pour femmes sous la marque Loza Maleombho.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours?
J'ai obtenu un bachelor en infographie à l'université des arts de Philadelphie et après j'ai fait pas mal de stages avec des stylistes sur New York.


Qu'est-ce qui t'a donné le déclic pour lancer ta marque?
Je pense que la mode a toujours été présente dans ma vie.  Toute petite, je dessinais déjà mes robes pour l'école, pour sortir et même pour ma mère et mes tantes. Je pense que le déclic est venu après l'obtention de mon diplôme. Avec la formation que j'avais, je me suis dit que je pouvais suivre un parcours dans la mode, qu'il fallait juste que je me serve de ce que j'ai appris pour monter ma marque. Et puis c'était également une manière pour moi de voir le côté branding, graphic design, la photographie etc...





 





Comment définirais-tu ton propre style?
Cela va dépendre de mes "moods" et de l'environnement dans lequel je suis. De manière générale, j'aime bien tout ce qui est confortable, ample et androgyne. Mais le jour d'après, je peux très bien porter une robe moulante et sexy. En définitive, je crois que le mot qui définit le mieux mon style c'est : éclectique. Le vêtement est également un moyen pour moi d'affirmer la personnalité qui a pris le dessus ce jour là, parce qu'elles sont nombreuses à l'intérieur de moi (rires).



Qui sont les designers dans la mode africaine ou influencés par l'Afrique, que t'aimes tout particulièrement?
Il y'a deux marques qui sortent vraiment de l'ordinaire pour moi : Laurence Airline et Maki Oh. Pour moi, Laurence Airline est une marque qualitative, qui apporte une esthétique nouvelle avec le côté géométrique et minimaliste. 
Maki Oh a également son propre univers, très artistique, très féminin avec des coupes très fluides. J'aime beaucoup sa vision.

Cites-moi 3 comptes instagram que tu suis et que t'aimes tout particulièrement?
@Amy_Sall, @Streetetiquette et @LouisPhilippedeGagoue. Ce sont 3 personnages qui ont une vrai vision esthétique.




Toi qui vis à Abidjan, quel est ton hotspot préféré pour sortir?
Il y'a un petit bar aux Deux Plateaux dans lequel je vais souvent, c'est le Swell Lounge.

Quel est le son que tu écoutes en boucle en ce moment?
"Know Yourself" de Drake
https://soundcloud.com/mariana-penaloza-1/drake-know-yourself 


http://www.lozamaleombho.com

11.5.15

LENA HOSCHEK - "HOT MAMA" SS 2015



Un peu de couleur et de rétro dans vos placards? C'est ce que la marque autrichienne LENA HOSCHEK vous propose avec sa collection printemps-été 2015, sobrement intitulée "Hot Mama".

En fait, j'ai découvert la marque Lena Hoschek l'année dernière, lors de mon passage à Berlin au salon Premium. La marque présentait à cette occasion sa collection d'été en avant-première aux acheteurs internationaux, qui anticipent généralement leurs achats avec une saison d'avance. A l'époque,  comme un vrai radar à wax que j'étais, j'avais été tout de suite attirée par leur stand et j'avais pu discuté avec l'une des responsables de la marque. Il n'y avait pas encore de photos de lookbook, mais à vue d'oeil pas besoin de photos pour constater la beauté ou même la portabilité des pièces. 

C'est la première fois que cette marque, à la base plutôt classique, utilise du wax et elle s'en sort plutôt merveilleusement bien. Si bien que lors de ses défilés, Lena Hoscheck n'est ni plus ni moins comparée à la designer italo-haïtienne Stella Jean. Je dirais que le stylisme n'y ait pas pour rien, du moins sur les podiums. 

Cette collection "Hot Mama" privilégie un style rétro très années 50 voire 60. De la petite robe plissée, à la jupe taille haute ou évasée et sans oublier les chaussures assorties, il n'y a pas à dire la marque à vraiment penser à tout. 
Je pense que les tissus utilisés viennent de l'autre grand distributeur de wax hollandais  : Julius. Mais cela reste à confirmer.

Enfin, pour chaque pièce vendue de cette collection, Lena Hoscheck reverse 2euros au projet caritatif  SWAP- Safe Water & Aids Project, qui oeuvre notamment au Kenya pour fournir des eaux propres et potables, et aide également à améliorer les standards d'hygiène et de santé pour les malades du VIH et du sida.

Moi qui aime la couleur....à outrance parfois, je peux vous dire que leur lookbook me fait vraiment craquer!!

























5.5.15

"MUSE" Spring Summer Collection 2015 - BY NATACHA BACO


Après de longs teasers orchestrés sur Facebook et Instagram, Natacha Baco lance enfin sa collection "Muse" pour ce printemps-été 2015. YEAHHH

Natacha Baco fait parti clairement de mes designers coup de coeur!! Comme beaucoup, j'ai attendu patiemment le lancement de sa collection, totalement subjuguée par les photos teasers savamment diffusées sur les réseaux sociaux. Cette nouvelle collection est tout simplement magnifique! Du choix des tissus, aux choix des mannequins en passant par l'esthétisme voulu et la communication... un sans faute

Ce qui me plaît tout particulièrement dans cette collection et de manière générale dans le travail de Natacha Baco, c'est ce souci permanent de l'originalité et du détail. Il y'a une vraie signature stylistique chez cette designer, dont on reconnait aisément le travail parmi tant d'autres. Des coupes ultra féminines, des épaules hautes ou des modèles laissant découvrir la peau sont assurément sa patte personnelle. Avec les zara, H&M et autres grands mastodontes de la "fast fashion", on a pris l'habitude de la rapidité : on aime, on achète de suite. Avec des designers tels que Natacha Baco, on est dans une démarche toute autre que je pourrais qualifier de "slow fashion", car Natacha fait du sur-mesure, pour que le vêtement tombe pile-poil sur le corps de chacune. Elle prend donc le temps de rencontrer chaque cliente, de prendre les mesures et même de modifier ou adapter des modèles selon les goûts et préférence de chacune... un vrai luxe.

L'esthétisme voulu pour ce lookbook me plaît beaucoup. Au décor tout en simplicité d'une cage d'escalier ou la cour d'un immeuble, le charisme des mannequins et la beauté des vêtements font le reste. On reconnait le minois des deux mannequins, déjà présente lors de la précédente collection "Parisienne", véritables muses de Natacha Baco. Avec leurs afros géants, leurs poses figées, ces jeunes femmes intriguent et fascinent. 
Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Natacha Baco a fait appel, tout comme lors de sa précédente collection, aux talents de photographe de Diane Audrey Ngako pour mettre en scène ce joli lookbook.
Et vous comment la trouvez-vous cette collection?














www.by-natachabaco.com

23.4.15

MAISON CHATEAU ROUGE, Le label qui veut redorer l'image de Château Rouge


Après le buzz créé sur les réseaux sociaux en janvier, c'est officiel MAISON CHATEAU ROUGE lance son site et e-shop le 04 mai 2015. 

Enfin!! Je pense que c'est le mot adéquat lorsque l'on parle de Maison Château Rouge. Comme vous, j'étais tombée sous le charme des visuels et tops de cette marque, qui se faisait pourtant toute discrète, malgré le buzz généré autour d'elle.
L'annonce de son lancement officiel le 04 mai risque donc de faire des heureuses, compte tenu du nombre incroyable de demande d'infos que j'ai reçu, suite à la publication de l'une de leur photo sur les réseaux sociaux du blog. Alors ne perdons pas de temps, je vous dit tout!!

Derrière Maison Château Rouge, il y'a deux frères : Youssouf et Mamadou FofanaC'est Youssouf que j'ai la chance de rencontrer dans un petit Starbucks, du côté de Saint Lazare. Sous son air timide et réservé se cache en fait un jeune homme volontaire, avec des convictions et une sensibilité artistique très forte.



Lorsque je discute avec Youssouf, je comprends très vite que Maison Château Rouge n'est pas juste une énième marque aux jolis design, utilisant du wax ... non c'est bien plus que cela. Pour bien comprendre, il faut retourner au tout début de l'histoire. 
Maison Château Rouge est avant tout un label, s'inscrivant dans un projet social appelé Les oiseaux Migrateurs, créé en 2014 par Youssouf et son frère. Ce projet social met L'Afrique au coeur de ses préoccupations car l'objectif est  "d'être un acteur d'une Afrique responsable et entreprenante et ceci quelque soit l'endroit d'où l'on vient", m'explique Youssouf. 

Avec ses tops estampillés "Château Rouge", Youssouf et Mamadou entendent redorer l'image du quartier africain le plus célèbre de Paris. Pour les non Parisiens, Château Rouge se situe dans le 18ème arrondissement et est considéré comme une petite "little Africa", par le fait qu'on y trouve une concentration de commerces et boutiques proposant des produits (épices, fruits tropicaux,légumes) provenant d'Afrique. L'endroit est connu pour être très animé, avec une forte population immigrée et pour ses boutiques de wax, musique africaine ou salons de coiffure. Cela étant dit, Château rouge a toujours souffert d'une piètre image. Une image si négative que cela en est devenu un lieu commun, ancré dans l'imaginaire collectif.
Et si finalement, tout n'était qu'une question de perspective? Avec son esprit "streetwear" et minimaliste, Les frères Fofana rendent hommage à l'un des lieux les plus emblématique de Paris, qui exprime pour eux d'abord le mélange des cultures et  surtout le vivre ensemble.

Le lookbook de cette première collection capsule est épuré, avec ce grain si particulier que j'adore et shooté bien évidemment à Château Rouge. De même, les tissus wax utilisés proviennent également de commerçants du quartier.
Plus qu'un concept, c'est tout un état d'esprit dont il s'agit avec Maison Chateau Rouge. 







Lorsque Youssouf m'explique, que lui et son frère ont fait le choix de présenter pour la première fois cette collection capsule lors de l'événement "Le Maquis", qu'ils ont organisé dans une friche du 18ème arrondissement, je me dis "mais ils ont vraiment tout compris!!"
C'est intelligent, cohérent et beau... bref je suis conquise!! Vivement le 04 mai!






Credits  : Maison Château Rouge

Site :
www.maison-chateaurouge.com

Réseaux sociaux :
Facebook page
Instagram account
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...