26.3.11

Rencontre avec ... Aïssata TOUNKARA - ETHIK CONCEPT

C'est dans une ambiance détendue et gaie, avec pour fond sonore les fugees, qu'Aïssata Tounkara nous a reçu au sein de sa boutique Ethik concept pour cette interview.




Ethik concept c'est un espace dédié à la vente de produits cosmétiques naturels, de prêts à porter, d'accessoires dits ethnique et autres produits équitables. Au delà de l'originalité des produits, j'aime beaucoup la philosophie du lieu et qui peut mieux que la fondatrice elle - même nous parler de cette boutique?


Aïssata & I



NBW : Avant de présenter et de parler d'Ethik Concept, j'aimerais en savoir un peu plus sur la personne derrière tout çà. Aïssata, pourrais tu te présenter et nous parler un peu de ton parcours?

Aïssata Tounkara : Je m'appelle Aïssata Tounkara, je suis née à Argenteuil et je viens du Mali. J'ai fait une scolarité classique : j'ai commencé par un bac de compta gestion, puis je me suis tournée vers l'expertise comptable mais finalement j'ai préféré interrompre pour travailler dans des activités artistiques. Déjà dès l'âge de 13-14 ans j'encadrais pas mal de jeunes ( pré-ados et ados) sur des ateliers de danse en tant qu'animatrice de quartier et çà me plaisait beaucoup. j'ai toujours aimé bien "gérer"et à l' époque j'avais déja cette envie d'avoir des responsabilités etc... et ajouté à tout çà, j'ai toujours eu une accroche pour le milieu artistique. C'est ce qui m'a poussé à me réorienter vers un BTS audiovisuel. Une fois mon diplôme en poche, j'ai travaillé durant 5 ans dans un label de musique indépendant, qui a par la suite fermé. A ce moment là je me suis dit que c'était le bon moment pour me lancer dans mon projet : Ethik Concept.



NBW : Peux-tu nous nous en dire plus sur ta boutique?

Aïssata Tounkara : Alors ma boutique Ethik Concept, je l'ai appelé comme çà parce qu'il s'agissait de créer un lieu, un concept store qui s'appuie sur l'éthique, c'est-à-dire le commerce équitable, les produits naturels ou bio mais aussi de la production locale. On essaye d'être écologique au maximum, ça veut dire qu'on aime les influences de par le monde, mais tous les créateurs et  les fournisseurs sont basés en île de France pour une bonne majorité des produits présentés.



sexy la bouillote!


NBW : Ah bon!! Parce que l'idée première que l'on se fait de la boutique, c'est que tu vas au fin fond du Sénégal pour ramener tous ces beaux sacs, bijoux et autres.

Aïssata TounkaraIl y'a  des artistes qui viennent physiquement du fin fond du Sénégal , mais qui sont installés ici en France et c'est cette nouvelle génération qui nous permet d'avoir des choses ethniques et en même temps très facilement portable et originale. Moi ce qui m'intéresse c'est surtout de montrer que l'on peut adapter un savoir-faire traditionnel qui vient d'ailleurs à nos besoins et attentes d'aujourd'hui. 
La boutique Ethik concept c'est du prêt-à-porter, des bijoux, des accessoires, de l'art-déco, des cosmétiques. On aime les influences, on aime la diversité et c'est ce qu'on veut représenter. On a des produits qui viennent aussi bien de l'Afrique que du Vietnam ou de l'Uruguay. On est sur des séries limitées de pièces uniques. On travaille sur des matières telles que le wax, la chambre à Air, des sac de riz recyclé etc...c'est très freestyle.






NBW : L'idée du sac de riz reçyclé, je trouve çà génial! çà parle en plus à beaucoup de culture. D'ailleurs, quel a été le déclic, qui t'a poussé à créer Ethik Concept?

Aïssata Tounkara : J'avais au départ un objectif personnel que je m'étais fixé, qui était qu'à 30 ans je crée ma boîte. Mais le déclic c'est produit durant mon année de licenciement économique; j'en ai profité pour voyager, je suis partie aux USA, en Angleterre pour voir si l'idée que j'avais en tête existait déja la-bas, ensuite j'avais un très bon retour des gens par rapport à mon idée.


A côté de tout çà, je portais des vêtements de créateurs et je me faisais beaucoup interpellé dans la rue par des gens qui me demandait où j'avais acheté telle ou telle fringue que je portais et à chaque fois je ne pouvais pas répondre, sauf donner un numéro de téléphone pour connaître les ventes privées du créateur et c'était généralement pas avant 3mois, du coup çà frustrait  les gens. De là est partie l'idée de créer un lieu permanent où les gens pourraient venir acheter quand ils le veulent dans un seul et même endroit différentes pièces de créateurs.



NBW : La boutique existe depuis combien de temps et Concrètement, combien de temps çà t'as mis pour lancer ton projet, de l'idée à ce qu'est Ethik Concept aujourd'hui?

Aïssata Tounkara : Ethik Concept existe depuis Mai 2007 et j'ai mis pratiquement 3 ans à le réaliser. D'ailleurs, j'ai ouvert récemment un petit spot dans le 18eme, Ethik the Corner, qui sert de pilote et est spécialisé en cosmétiques naturelles. On fait des ateliers, des animations : Ce n'est pas qu'un lieu de consommation c'est aussi un lieu de rencontres pour que les gens puissent se rendre compte que leur manière de consommer peut faire évoluer les choses aussi.




    
NBW : Qui sont les artisans, les créateurs que l'on peut retrouver dans ta boutique?

Aïssata Tounkara : On trouve entre 50 et 80 créateurs différents. Il y'a des marques qui ont 10 ans d'existence et d'autres qui commencent depuis peu genre 2-3 mois. Ca va de la marque de streetwear underground à des créateurs réputés pour qui il faut passer commande pour avoir une pièce unique qui va coûté 300 à 400€. On a des marques bio aussi, dont certaines qu'on a jugé trop classique qui ont été enlevées. Le bio c'est bien mais y'a des moments où c'est trop simple et comme on est dans un espace créateur, on privilégie aussi la création artistique sur le produit en lui-même.
Nous distribuons : Zankara, Adamah Stein, Ohema Ohene, So&So etc..





NBW : Quels sont tes critères de sélection lorsque tu décides de distribuer ou vendre tel ou tel créateur?

Aïssata Tounkara : Je dirais en premier le coup de coeur produit. Il faut ensuite que ce produit corresponde à l'une de nos 3 valeurs à savoir Ethique, Ethnique et Equitable. Je rencontre tous les créateurs individuellement, car je ne peux pas vendre un produit sans connaître la personne qui est derrière. Je ne dis pas nons plus que je  vais aller voir tout son atelier mais il y'a quand même un minimum. Après y'a une affinité qui se crée ou pas, en tout cas je ne fais pas mes commandes avec des choses impersonnelles.




 NBW :  On retrouve énormément de produits fait à partir de Wax dans ta boutique. Que représente le Wax pour toi?

Aïssata Tounkara : J'aime ce côté très coloré, très "diversité"que çà représente, même si on sait que c'est pas fait en Afrique. 




NBW : D'ailleurs sur ce point , Penses-tu que çà peut changer?

Aïssata Tounkara : Je pense que c'est un problème d'industrialisation de la fabrication du wax en Afrique Noire. Ce qui est d'autant plus ridicule que le coton est produit en grande majorité en Afrique (en Inde aussi). Du coup, ce coton va partir d l'Afrique vers l'étranger pour revenir en Afrique sous une autre forme. Alors que si on importait des machines, on pourrait tout faire directement en grande série en Afrique. Mais qui va investir en Afrique? qui va prendre un risque financier? C'est çà le problème.

NBW : Toi-même tu portes du wax?

Aïssata Tounkara : Oui j'en porte, la plupart du temps ce sont des créations.






NBW : pour le mot de la fin, que peux-t-on te souhaiter Aïssata?


Aïssata Tounkara : Tout ce qu'on peut me souhaiter c'est de développer la boutique intelligemment. Je souhaite aussi que les créateurs, qui sont totalement partie prenantes de ce projet là, grossissent, aient des ateliers fonctionnels et indondent la planète de leurs créations. 
Même si la matière utilisée évoque l'Afrique noire, il ne faut pas assimiler tradition et wax. le wax peut être dans la modernité et il l'est déja.

                               ------------------


Retrouvez Ethik Concept au Forum des halles à l'adresse suivante : 

Ethik Concept
Forum des Halles / BP 123
Espace Créateurs (niveau -1)
75 001 Paris

Tel : 01 40 13 03 10

Remerciements  : Un grand merci à Aïssata pour sa disponibilité, sa gentillesse et à Julia qui a été mon "assistante photographe" d'un jour.


22.3.11

Be Fashion, Be Old School!!

Studio d'Afrique - Adama KOUYATE

En allant au Salon du Livre, voila la carte postale que mon chéri m'a rapporté! j'adore ce style de photo old school. J'ai cru que c'était du Malick Sidibé, mais je faisais fausse route : il s'agit d'Adama Kouyaté.

On a tendance à associer systématiquement ce genre de photo à  Malick Sidibé, mais il n'était pas le seul à cette époque à photographier la jeunesse malienne et de manière générale la jeunesse africaine à ces débuts d'indépendance  : Adama Kouyaté et Seydou Keïta en faisait de même... Mais Malick Sidibé est clairement le plus médiatisé de tous.

Photographe malien, lui aussi, Adama Kouyaté a publié son premier recueil de photo en 2007 "Studio d'Afrique" et fera sa première expo en france à la Galerie Brolly du 12 mai au 04 juin! Autant vous dire que j'y serais!!


Interview d'Aïssata TOUNKARA - Ethik Concept


Nothing but the Wax a rencontré Aïssata Tounkara, fondatrice de la boutique Ethik Concept (la fameuse boutique où j'ai acheté mes baskets en wax) !!! c'est un petit paradis pour moi cette boutique, il y'a tout ce que j'aime : du wax, des produits naturels pour les cheveux (et oui je suis une nappy), des sacs assez originaux et surtout en édition limitée.
Vous allez découvrir Aïssata, une jeune entrepreneur, une femme de caractère et de conviction et bien sûr elle est "wax-friendly"!!  Interview bientôt en ligne!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...